barre horizontale de navigation

mercredi 4 février 2015

mardi 4 novembre 2014












La routine a repris ses droits par ici après une bonne coupure de 15 jours que nous avons passé en famille dans le sud ouest.
15 jours de jeux, de soleil, de lecture, de tricot, de couture..15 jours pour recharger nos batteries et profiter des cousins et cousines!J'ai terminé mon premier pull en laine islandaise qui gratte et je l'adore bien qu'il m'ait donné quelques fils à retordre au début. J'en ai commencé un second dans la foulée, l'objectif étant d'utiliser toute cette belle laine achetée durant notre séjour islandais et tricoter un pull pour chacun d'entre nous!
Apolline a regardé son premier dessin animé, je suis encore tout étonnée qu'elle ait tant aimé les Aristochats! Telle mère telle fille!(A noter ses petites bottes de pluie qu'elle adore et qu'elle voudrait porter jour et nuit!)
Les garçons se passionnent toujours pour les perles Hama et passent des après midis à créer leurs personnages préférés, à charge pour moi de les repasser toutes les 10 mns environ….
L'automne est bien là dans notre région et j'ai commencé à faire un tri de tous les vêtements d'été..Exit les petites blouses en liberty qui sont remplacées par des gros pulls en laine et des collants!
J'ai profité des vacances pour coudre quelques jolies robes et tuniques pour Apolline et je suis en train de finaliser une chemise pour Jules!
Nous nous tournons maintenant vers Noel et l'avent que nous attendons avec impatience, comme chaque année!Chacun rêve déjà à sa liste de Noël de son côté..
A très vite!


samedi 11 octobre 2014

Le Menuisier









Cet été nous avons décidé d'échanger notre chambre avec celle d'Apolline. En effet, la nôtre située plein Est est beaucoup plus chaude en hiver et beaucoup plus lumineuse.. Parfaite pour une petite fille aimant déjà lire et jouer avec ses petites poupées..(et, oh joie!, regarder les Aristochats mais c'est une autre histoire).
Cet échange nous a permis de remettre la main sur tous les petits jouets et cadeaux que je gardais depuis de nombreux mois dans l'attente qu'elle soit suffisamment grande pour y toucher..Il nous fallait donc trouver une solution pour ranger tout cela.. Et puis, je voulais aussi installer et mettre en valeur la magnifique maison victorienne acquise à la naissance de ma douce..et aussi pour sa petite valise en liberty regorgeant de trésors (ça aussi c'est une autre histoire) et les petites poupées en bois peintes par tata Angélique (trop belles, pas vrai? Je les aime d'amour celle là!!)...sa collection de Petits Malins (je ne peux me résoudre à les appeler autrement)
Bref, il nous fallait une graaannnnnd meuble pour accueillir tout cela.. J'ai d'abord recherché une étagère chez Ikea mais j'ai vite été refroidit par les prix des bibliothèques..(je voulais au départ un meuble avec des portes en bas). J'ai ensuite regardé du côté des étagères mais rien ne me plaisait et je voulais quelque chose qui ne soit ni en médium ni en contreplaqué..
J'ai donc fait un petit croquis de ce que j'avais en tête et Loic a pris les choses en main après un petit détour à la scierie du coin.
Je l'ai sans doute déjà dit mais tant pis je me répète: j'ai la chance d'avoir un mari qui sait à peu près tout faire donc cela n'a été qu'une formalité pour lui..

Quelques découpes plus tard, voilà notre jolie étagère personnalisée (et en pin issu de forêts gérées de manière durable et équitable, s'il vous plaît)
Je l'A-D-O-R-E!!!

mardi 7 octobre 2014

Hello Fall!














Avez vous remarqué que je commence toujours mes billets par un petit point météo...C'est plus fort que moi, je ne peux m'en empêcher, un espèce de réflexe pavlovien introductif. Bon donc cette fois ci je ne vous raconterai pas comme les jours diminuent à une vitesse renversante et combien la température a fortement baissé ces derniers jours. Nous ne sommes pas très loin d'allumer le chauffage.
La lumière est pourtant si belle en fin de journée, une belle couleur mordorée qui réchauffe un petit peu nos coeurs déjà bien emmitouflés dans nos gilets de laine. 
Apolline partage la matinée avec nous dans la classe et s'assoit aux côtés de Jules pour l'observer, dessiner ou encore bricoler. Je lui présente parfois un petit jeu qu'elle tripote quelques instants avant de reporter à nouveau toute son attention sur les activités de Jules. 
Cette semaine, nous travaillons avec Gaspard sur la Mésopotamie et sur l'épopée de Gilgamesh.. Je mesure l'étendue de mes lacunes face à cette période de l'histoire que je ne maîtrise pas du tout. Nous apprenons ensemble, pas à pas et dessins après dessins. 

Côté lecture, je viens de finir un livre sympathique : Canada de Richard Ford.
Pour résumer, c'est l'histoire de Dell Parsons, jeune adolescent américain curieux et intelligent vivant dans la petite ville de Great Falls dans le Montana. Sa mère est institutrice et son père est un "retraité" forcé de l'armée de l'air, beau parleur et roi de l'arnaque en tout genre. Après une énième arnaque qui tourne mal, Bev Parson, le père de Dell  doit une somme d'argent importante à des indiens peu scrupuleux. Pour s'en sortir, il parvient à convaincre son épouse de braquer une petite banque située à quelques centaines de kilomètres. Evidemment, les braqueurs du dimanche sont rapidement interpelés et c'est le début d'une nouvelle vie pour Dell. Il se voit contraint de fuir au Canada pour éviter les foyers de l'Aide sociale et trouve refuge dans le Saskatchewan. C'est la fin de l'innocence pour Dell. Et le point de départ d'une vie bien différente, loin de celle qu'il avait rêvé.


Un livre qui se lit assez rapidement même si je me suis quelque fois un peu ennuyée durant les premiers chapitres. L'auteur prend en effet son temps avant d'en arriver au braquage proprement dit et à la fuite vers le Canada. Je n'accroche pas toujours avec ce type d'écriture. Question de patience..Ceci dit, à partir de la fuite de Dell, le rythme s'accélère et on a vraiment envi de connaître le sort des différents protagonistes et on s'attache très fortement au personnage principal! Ce livre a obtenu le prix Femina étranger 2013 !

/

A très vite!

PS: sur une des photos vous pouvez avoir Apolline avec son nouveau petit cartable pour la garderie! Elle est si fière et si heureuse de jouer les grandes filles! Elle ne quitte plus son cartable et le trimballe partout où nous allons!

vendredi 26 septembre 2014











Voici venu le temps des mûres..Nous partons tous les jours nous balader vers "le buisson aux mûres" où les enfants se régalent de ces petites baies. Frimousses et menottes reviennent violettes pour le plus grand bonheur de ces trois-là..Nous avons profité de notre dernier bain à l'étang: les journées sont à nouveau plus fraîches et la luminosité commencent à changer avec l'arrivée de l'automne. Nous nous préparons doucement à ces changements qui nous attendent et nous avons réalisé une petite liste des "douceurs" de l'automne pour nous consoler : chocolat chaud, crêpes (la nourriture, en premier, toujours..), marrons chauds, cueillette et cassage de noix, cueillette de pommes, couronnes de feuilles d'automne, halloween (et notre petite fête en famille avec les cousins cousines papy et mamie), les soupes au potiron, la lumière, les couleurs, la oiseaux sur la terrasse qui viennent se ravitailler dans nos mangeoires...
C'est bon, nous sommes prêt l'Automne tu peux arriver..

Nous avons pris nos habitudes en ce qui concerne l'école à la maison..Les garçons travaillent bien. Pour l'instant, nous restons très scolaires et nous suivons nos ouvrages à la lettre ce qui a pour but de me rassurer. Bientôt j'espère, nous nous donnerons un peu plus de liberté pour apprendre au jour le jour et selon les besoins de chacun. Patience...
Nous travaillons le matin de 8H30 à 11H30 avec une petite pause en milieu de matinée. Gaspard a vraiment la sensation de travailler beaucoup plus qu'à l'école ce qui a toujours le don de m'étonner même si je sais que c'est la stricte vérité..
L'après midi nous profitons de chaque instant pour lire, jouer, faire la sieste, regarder des documentaires, nous promener...
J'arrive à trouver quelques minutes pour moi en début d'après midi pour tricoter ou coudre tout en regardant des films. Dernièrement, j'ai vu Les yeux jaunes des crocodiles, adaptation du roman de Katherine Pancol que j'avais bien aimé lire. Le film est sympathique et assez fidèle au livre même si j'avais imaginé Joséphine d'une tout autre façon. Patrick Bruel (qui joue le rôle du mari d'Iris) est très touchant et j'ai vraiment adoré Alice Isaaz qui joue Hortense dans le film! 
J'ai donc enfin terminé un des 5 pulls islandais que j'ai promis de tricoter avant la fin de l'hiver...

A très vite!

Julie


samedi 20 septembre 2014

Parlons livre quelques instants si vous le voulez bien..
Depuis que je sais lire, je lis.. Des romans, des thrillers, des best-sellers, des grands classiques, des ouvrages français comme des étrangers..Dans chaque endroit où j'ai habité l'une de mes premières démarches a toujours été de souscrire une carte de bibliothèque..Ma soeur est comme moi et mon frère aussi..Nous sommes des lecteurs.
Pour moi, rien n'est plus relaxant que lire. J'ai vu dernièrement qu'une université anglaise avait publié une étude expliquant que la lecture réduisait les pulsations cardiaques et permettait à nos muscles contractés de se détendre à notre insu. David Lewis (un neuropsychologue) a même affirmé que "six minutes pouvaient être suffisantes pour réduire notre niveau de stress de 68%".
Et pourtant, pendant de longues années je n'ai plus réussi à ouvrir un bouquin trop dégouté par tous ceux que je m'étais forcée à lire pendant mes années en classes prépa. Dégoutée par tous ces auteurs qui s'écoutent écrire pendant des centaines et des centaines de pages et que de pauvres étudiants en lettres se retrouvent à décortiquer et à interpréter la moindre pensée. Je n'ai jamais pu concevoir cet exercice même si, pour être honnête, j'y excellais..
Ces dernières années, avec ma soeur aînée nous avons souvent discuté de notre amour perdu pour la lecture..Comme la compagnie d'un bon livre pouvait nous manquer même si nous éprouvions toutes les deux beaucoup de difficultés à nous plonger dans une histoire. Et puis, à force de persévérance, j'ai fini par retrouver ce goût.. Cela n'a pas été facile car il a fallu que je m'oblige à choisir des livres "plaisir" c'est à dire des livres dont je savais pertinemment qu'ils n'avaient pas pour vocation de m'apprendre quelque chose (exit les livres de psychologie et de géopolitique)
Aujourd'hui je suis à nouveau dans cette fièvre dévoreuse, et je n'ai jamais autant fait d'allers et retours à la bibliothèque et chez le libraire.
Je viens de finir un livre absolument génial, divinement bien écrit et qui m'a littéralement transporté d'un bout à l'autre de l'histoire:

             

J'avais entendu parler de ce livre pour la première fois à sa sortie il y a environ un an lorsque Christine Lemoine en avait fait l'éloge dans une de ses chroniques à la radio. Les mois ont passé et la semaine dernière je tombe sur celui ci au hasard de mes déambulations chez le libraire. Ni une ni deux, je repars avec le livre sous le bras.. Lu en quelques nuits seulement..

Ce roman tourne autour d'un couple, Tom et Isabel Shelbourne. L'un a combattu dans les tranchées et s'est reconverti en gardien de phare, l'autre est une jeune fille douce, rêveuse et pétillante. On s'attache tout de suite à ces deux personnages qui filent le parfait amour dés le début de leur rencontre. Le couple marié part s'installer sur une petite île au large du sud ouest de l'Australie où Tom est nommé gardien de phare. La vie s'écoule paisiblement entre nature et obligations inhérentes à la fonction de gardien de phare. Les jeunes mariés désirent ardemment avoir un enfant mais les années passent et les fausses couches se succédent altérant la santé mentale d'Isabel. Un jour, alors que le couple vient d'enterrer son troisième bébé mort-né, une barque s'échoue sur l'île: à bord, un homme mort et un petit bébé qui hurle. Très vite, Isabel se saisit de l'enfant et se persuade d'une intervention divine à son égard: c'est Dieu qui lui a envoyé cet enfant. Elle persuade Tom de garder le bébé et de ne pas signaler "l'incident" à qui que ce soit. Une décision qui aura bien sûr des conséquences..

On se retrouve totalement happé par cette histoire  et on passe d'une émotion à une autre du début à la fin du livre. On envie parfois la solitude des héros, isolés sur leur île de Janus, comme une parenthèse à la folle course du monde.. Un livre que je vous conseille très fortement vous l'aurez compris! Et n'hésitez pas à me laisser un petit mot si vous l'avez lu!



lundi 15 septembre 2014

L'été arrive..






















L'été arrive enfin...Quel temps magnifique depuis le début du mois de septembre! Le jardin s'épanouit enfin et nous croulons sous les belles tomates dodues et juteuses à souhait..On ne pourra pas dire qu'elles n'ont pas été élevées avec amour celles-là! La récolte est fructueuse et quelques vingt kilos dorment déjà tranquillement dans le congélateur pour une consommation hivernale..
Ce weekend nous avons passé la journée au marché bio du coin où nous avons erré de stands en stands dégustant ici des glaces maison au bout gout de cerise et là des tomates bio rôties à la vanille par quelques grands chefs cuisinier de la région.. Notre balade nous à mené vers un fantastique manège à "propulsion parentale" unique en son genre tout comme son créateur! Notre Jules est devenu l'espace de quelques tours une jolie petite citrouille tandis que Gaspard s'est transformé en petite fée des tournesols (mais ne lui dites pas en ces termes, c'est pour les filles les fées...)
Nous avons fait notre rentrée également dans les meilleures conditions possibles travaillant le matin et passant une partie de nos après midi à nous baigner à l'étang voisin..Que rêver de mieux? La reprise du travail "scolaire" s'est faite sans heurt et dans la bonne humeur, les garçons s'attelant docilement à leurs taches avant de profiter d'une récréation bien méritée en fin de matinée.. Apolline va de l'un à l'autre, distribuant ses sourires et chipant au passage quelques crayons et stylos plume..
Je suis heureuse, nous avons trouvé tout naturellement notre rythme..nous vivons enfin ensemble, ce qui me manquait beaucoup trop les années passées!